Rien ne sert d’avoir de l’inspiration, encore faut-il la transcender.
Histoire de la marque:

 Le couturier anglais Alexander McQueen lance sa marque en 1995 alors qu’il vient d’être diplômé de la prestigieuse école d’art londonienne Saint Martins. Il se fait remarquer grâce à la collection qu’il présente lors de sa remise de diplômes. La rédactrice de mode Isabelle Blow achète cette collection dans sa totalité, la carrière d’Alexander McQueen est lancée.

Surnommé « l’enfant terrible de la mode », il est le plus jeune créateur à recevoir, en 1996, le titre de British Designer of the Year. La même année, il succède à John Galliano à la tête de la maison de couture française Givenchy. Parallèlement, Alexander McQueen organise des défilés spectacles pour sa propre griffe. Le créateur transforme fréquemment les podiums en piste de danse ou en véritables planches de théâtre où se produisent des comédiens plus que des mannequins.

En mars 2010, Alexander McQueen se donne la mort à l’âge de 40 ans, à quelques jours de la présentation de son défilé. La collection ne défile pas mais est présentée à la presse, c’est un succès. C’est une ancienne collaboratrice du designer, Sarah Burton, qui reprend les rênes de la maison McQueen.

Collection automne-hiver 2019-2020 :

 Sarah Burton a présenté sa nouvelle collection automne-hiver lors du défilé prêt à porter à Paris. La tension naît de la confrontation entre la tradition masculine et le flou féminin. Les vestes sont sublimes, à pan asymétrique tombant en drapé, aux épaules cisaillées laissant entrapercevoir le satin blanc, aux glissières zippées ou dézippées dans le creux des reins. Le cuir se plie en rose sur le bustier d’une robe. Les manteaux amples à col caban finissent en pointe mouchoir. Une gaine de lingerie, muant en fourreau bleu indigo, se porte sur un pantalon droit. En contraignant son allure, la créatrice redresse le corps et exalte la puissance de la femme McQueen.

Menu